Vulnérabilités

jeudi 09 dcembre 2021 06:35:23

Vulnérabilités plurielles vues sous l’angle des relations risques et droit selon deux sous-thèmes : Les vulnérabilités des personnes et les vulnérabilités des territoires

Dès l’intitulé de l’axe, le choix de recherche du C3RD s’impose : les vulnérabilités, au pluriel, sont  appréhendées dans toute leur diversité. 
Cet axe offre un vaste champ d’étude, expression de la réflexion de chercheurs et chercheuses aux compétences disciplinaires variées.
Deux sous-thèmes majeurs, qui peuvent entretenir des liens tout en conservant une certaine autonomie, permettent de mieux structurer cette thématique de recherche  : Les vulnérabilités des personnes d’une part et les vulnérabilités des territoires d’autre part.


Les vulnérabilités sont étudiées sous l’angle de chacun des deux axes de recherche du C3RD :

S’agissant de l’encadrement des risques par le droit : le droit peut avoir pour objectif d’écarter ou d’amenuiser les risques résultant de l’état de vulnérabilité. Ainsi, le droit peut intervenir, à titre préventif, pour éviter qu’un sujet ne se trouve en situation de vulnérabilité, elle-même facteur de risque(s). Mais il peut également intervenir, à titre curatif, pour assurer la protection du sujet vulnérable ou pour réduire son état de vulnérabilité, de manière à amoindrir le risque auquel il se trouve exposé.
Concernant les risques générés par le droit : l’état de vulnérabilité peut résulter du droit lui-même, dans la mesure où il n’est pas rare que l’application d’une règle crée une situation de vulnérabilité à l’égard d’un sujet. Le droit peut encore aggraver la situation de vulnérabilité dans laquelle se trouve un sujet déjà vulnérable. Ainsi, en favorisant l’état de vulnérabilité, le droit et les mutations du droit exposent eux-mêmes le sujet au(x) risque(s).

Vulnérabilités des personnes

La vulnérabilité des personnes physiques
Les vulnérabilités peuvent affecter les personnes et en particulier la personne physique. La vulnérabilité peut résulter d’une fragilité de la personne elle-même, liée à son âge ou à son handicap. En ce sens, le jeune âge, à travers les travaux sur l’enfant, la protection de la personne en situation de dépendance, la question des victimes en matière civile ou pénale ou encore les problématiques liées aux discriminations, constituent des thématiques importantes du C3RD.

La vulnérabilité des personnes morales
L’étude des risques et de la vulnérabilité concerne également les problématiques liées à la personne morale et aux enjeux de protection de cette dernière, notamment à travers le droit des sociétés, le droit des entreprises en difficulté ou le droit de la concurrence

La vulnérabilité comme résultante d’une organisation sociale et économique
Par ailleurs, les vulnérabilités sont aussi très souvent le résultat d’une organisation sociale et économique, offrant des perspectives de réflexion aux chercheurs spécialisés en droit du travail, en droit des contrats et de la consommation ou encore en droit des étrangers

Vulnérabilités des territoires

Les territoires dans leur grande diversité présentent des vulnérabilités. Celles-ci sont multiples et de différentes ampleurs. Le droit participe à l’encadrement normatif des territoires afin de diminuer leurs vulnérabilités et de développer la robustesse, l’adaptation et la résilience des dits territoires.
La vulnérabilité des territoires et plus particulièrement la question de leur résilience, constituent des enjeux prioritaires pour les différentes parties prenantes (décideurs publics, administrations publiques, monde socioéconomique, tissu associatif, populations, etc.). Ces enjeux doivent être pris en considération dans un double objectif que sont la mitigation et l’adaptation à un monde changeant.  Par exemple, en matière de lutte contre le changement climatique, les politiques locales sont des révélateurs de cette double optique : la mitigation afin de limiter les causes d’un tel changement climatique et l’adaptation afin de faire face aux effets de ce changement.

Par ailleurs, afin d’établir des actions résilientes adaptées, les acteurs du territoire doivent avoir une vision élargie de leurs vulnérabilités. L’analyse ou le diagnostic de vulnérabilité est une étape essentielle en vue d’établir une stratégie de résilience efficace sur un territoire donné. Pour cela, il existe des éléments non exhaustifs à prendre en compte, tels que :

illustration

Des préoccupations environnementales (changement climatique, « décarbonation », santé environnementale, biodiversité, écologie urbaine, risques naturels et  environnementaux, transition énergétique, etc.)

Des préoccupations sociales et économiques (inégalités socioéconomiques, sexuelles, ethniques ; exclusion ; incivilité, criminalité ; crise économique, chômage ; pauvreté ; etc.)

Des questions liées aux infrastructures (vieillissement des infrastructures ; adaptation ; risques technologiques ; économie d’énergie ; cybermenaces ; etc.)

Des questions relatives à la gouvernance (démocratie participative ; système juridique ; système éducatif ; système de santé ; corruption ; etc.)

Ainsi, l’axe « vulnérabilité des territoires » permet de créer des liens au sein des différentes branches du droit, mais également entre les disciplines scientifiques et entre les divers acteurs concernés.


Responsables de la thématique Vulnérabilités
photo de profil
Alicia Mâzouz
Responsable de la déclinaison thématique Vulnérabilités des personnes

Maître de conférences en Droit privé, Droit civil et sources du droit, confrontation du droit et des nouvelles technologies

photo de profil
Matthieu Meerpoel
Responsable de la déclinaison thématique Vulnérabilités des territoires

Maître de conférences en Droit public, Droit de l’environnement


FOCUS SUR LA CHAIRE ENFANCE & FAMILLE

Voici 10 ans que s’est développée, au sein de la Faculté de Droit de l’Université Catholique de Lille, une chaire d’enseignement et de recherche qui a pour ambition de nourrir la réflexion sur la reconnaissance et la mise en œuvre des droits des enfants, sur la prise en considération de leur intérêt supérieur, sur l’enfance au cœur des structures familiales, dans une approche multidisciplinaire.