« La laïcité en prison, un principe emprisonné ? »

mercredi 26 janvier 2022 11:04:56

Nadia Beddiar, résume sa contribution aux dossiers des annales de Droit, Presses universitaires de Rouen et du Havre (PURH). Sous la direction de Jérôme Grosclaude et intitulé : L’État et la religion dans l’espace public.

Chercheurs associés

Nadia Beddiar, Professeur de Droit public à la Faculté de Droit et membre de la Chaire Enfance et familles du C3RD, propose une contribution à l’ouvrage paru dans la collection Les dossiers des annales de Droit, aux Presses universitaires de Rouen et du Havre (PURH) sous la direction de Jérôme Grosclaude et intitulé : L’État et la religion dans l’espace public.

Dans cet ouvrage, loin d’opposer le spirituel et le temporel, les huit articles qui le composent montrent comment se côtoient en France l’État et la religion – que l’on décrit si souvent comme des frères ennemis. 

Résumé de l’article de Nadia Beddiar : Il y a différentes façons d’apprécier le lien qui doit exister entre le religieux et le politique. Loin d’opposer le spirituel et le temporel, la contribution montre comment se côtoient en prison l’Etat et la religion – que l’on décrit si souvent comme des frères ennemis. Elle propose une réflexion sur l’organisation du culte en détention au prisme d’enjeux sécuritaires, articulés avec le respect de la liberté de culte. L’article aborde également les modalités de contrôle déployées par l’administration pénitentiaire pour prévenir les risques de radicalisation extrémistes des personnes détenues.