Le droit dans la saga le seigneur des anneaux

mardi 16 avril 2024 05:24:20
Chercheurs associés

Ouvrage paru le 24 octobre 2023 !
Si vous aimez le droit et l’univers du célèbre (professeur et philologue) Tolkien mais surtout les hobbits, les magiciens, les dragons, les palantiri, en un mot : la fantasy, cette publication pleine de légèreté pour un retour de vacances saura vous accompagner pendant les quelques soirées hivernales à venir.

Cet opus poursuit l’œuvre initiée dans le premier ouvrage du genre : Le droit dans la saga Harry Potter et le second : Le droit dans la saga Jurassic park avec la même logique : les contributions de cet ouvrage collectif de 290 p. visent à illustrer des principes du droit à partir de nombreux et divers exemples tirés de l’univers de Tolkien.

Cet ouvrage rassemble ainsi une vingtaine de contributions, dont celle de Michaël Laref : « Bentham Tolkien Foucault : Sauron is watching you ou Du panoptique à la surveillance (et au contrôle) dans Le seigneur des anneaux ».

Michaël a décidé de traiter d’un thème qui a au demeurant fait l’objet d’un colloque (sous la direction de Laure et Michaël Laref [ 6 et 7 avril 2023 à la FLD de l’UCLille, en partenariat avec Dalloz, l’AJ Pénal Dalloz, Dalloz iP/iT, le Ministère de la justice-Enap, le Centre Interdisciplinaire de Recherche Appliquée au champ Pénitentiaire]) : la Surveillance.

Plus exactement, il traite, entre la vision benthamienne et foucaldienne, de celle de Tolkien (qui s’insère temporellement entre ces deux auteurs) au prisme des avancées de cette surveillance : du « panoptique Tolkiennien » via – notamment (v. aussi, dans Le Silmarillion, Angband) – Barad-dûr (en revisitant l’approche benthamienne et en mettant en lumière sa critique implicite du mouvement utilitariste), en passant par la surveillance classique mais également celle influencée par les techniques, technologies et sciences récentes et notamment la reconnaissance faciale qui n’est pas sans nouer certains liens avec… les palantiri (qui ne sont d’ailleurs pas tous de même nature…comme les techniques en matière pénale…) pour enfin approcher les conséquences de cette surveillance en terme de contrôle et de pouvoir (Foucault) en lien avec l’Anneau (« pour les gouverner tous »), lui permettant alors d’ouvrir la réflexion (globalisante) sur les sociétés de contrôle dans la lignée du texte célèbre de Deleuze.