Les Défis Sécuritaires en Afrique

mardi 05 mars 2024 01:50:46

RUBICON n°6 – Si la militarisation de l’Indo-Pacifique, caractérisée par des dépenses militaires croissantes et la modernisation des forces armées régionales, est une tendance structurelle de l’après-Guerre froide, soutenue par un fort développement économique, elle est en train d’évoluer de manière substantielle. Au coeur de cette nouvelle dynamique se trouvent bien entendu la Chine et sa puissance grandissante, ainsi que l’intensification de ses activités militaires conjointes avec la Russie et l’attitude belliqueuse de la Corée du Nord, qui menacent la sécurité nationale de nombreux États.

Chercheurs associés

Sonia Le Gouriellec contribue au RUBICON n°6 avec un chapitre sur la problématique du gouvernement Ethiopien et des dirigeants de la région du Tigré, engagées dans la guerre la plus meurtrière au monde.

Le gouvernement fédéral éthiopien et les dirigeants de la région du Tigré, engagés dans la guerre la plus meurtrière au monde actuellement, ont signé un accord de cessation des hostilités (Pretoria Cessation of Hostilities (CoH) Agreement) le 2 novembre 2022, suivi d’un accord de mise en œuvre dix jours plus tard à Nairobi. L’accord, négocié par l’Union africaine (UA) dans la capitale sud-africaine, a été présenté comme une victoire pour le Premier ministre éthiopien Abiy Ahmed.

Les dirigeants du Tigré ont accepté de désarmer leurs forces, de rétablir l’autorité fédérale dans la région, de reconnaitre la Constitution alors que les troupes gouvernementales réalisaient de grandes avancées sur le théâtre d’opérations. Pourtant les fondements de ce processus de paix apparaissent plus que fragiles. Les causes du conflit sont loin d’être résolues.